Foire aux questions

Vous avez une question sur notre métier ? Nous avons la réponse !

En tant que professionnels du contrôle technique, nous mettons votre sécurité et celle des autres usagers de la route en tête de nos priorités. Notre équipe fera preuve de rigueur dans l’examen de votre véhicule, puis de conseil envers tous nos clients.

Comment prendre rendez-vous pour mon contrôle technique ?

Le Groupe CT Auto 87 vous facilite la vie : vous pouvez prendre rendez-vous dans l’un de nos 15 centres de contrôle, répartis sur tout le département de la Haute-Vienne, directement en ligne. Il vous suffit pour cela de vous rendre sur la page Nos centres et de cliquer sur “Prendre RDV”. Vous pouvez également bénéficier d’un tarif préférentiel avec nos ventes flash. Celles-ci sont listées sur cette page, et changent au fil des semaines. N’hésitez donc pas à aller faire un tour sur cette page régulièrement !

Faut-il passer un contrôle technique avant la vente de mon véhicule ?

Si vous vendez votre véhicule à un professionnel, le contrôle technique n’est pas obligatoire.
En revanche, si vous vendez à un particulier, que votre véhicule a plus de 4 ans depuis sa première immatriculation et que votre dernier contrôle technique date de plus de 6 mois avant la transaction, il est obligatoire de repasser un nouvel examen technique.
Si votre véhicule a moins de 4 ans, le contrôle technique n’est pas obligatoire. Vous pouvez cependant réaliser un contrôle technique volontaire pour rassurer le futur acquéreur sur l’état du véhicule.

Combien coûte un contrôle technique ?

Aucune réglementation n’existe concernant le tarif d’un contrôle technique. Celui-ci est donc fixé librement par le centre de contrôle technique, selon les différents types de contrôle et types de véhicule (camping-car, voiture de collection, utilitaire…). N’oubliez pas de regarder nos ventes flash et prendre connaissance de nos partenaires pour bénéficier d’un contrôle technique au meilleur prix !

Combien de temps dure un contrôle technique ?

En moyenne, un contrôle technique dure entre 30 et 45 minutes. C’est le temps pour le contrôleur de vérifier les principaux organes de sécurité du véhicule, et les 133 points de contrôle.

Mon véhicule de collection doit-il passer un contrôle technique ?

Pour qu’un véhicule soit considéré comme “de collection”, il faut que celui-ci ait plus de 30 ans et que le certificat d’immatriculation porte la mention “véhicule de collection”.
Si c’est le cas, il existe deux possibilités concernant le contrôle technique :

  • si votre véhicule a été mis en circulation avant le 1er janvier 1960, il est exempté de contrôle technique ;
  • si votre véhicule a été mis en circulation après le 31 décembre 1959, le contrôle technique périodique est obligatoire. À la différence d’un véhicule ordinaire, où l’examen doit avoir lieu tous les 2 ans, le contrôle technique doit être effectué tous les 5 ans pour votre véhicule de collection.
Quels sont les véhicules dispensés de contrôle technique ?

Pour certains types de véhicules, le contrôle technique n’est pas obligatoire. Les propriétaires des véhicules suivants n’ont pas à se soumettre à l’examen du contrôle technique :

  • les véhicules de collection mis en circulation avant le 1er janvier 1960 ;
  • les motos et autres véhicules deux ou trois roues ;
  • les véhicules sans permis ;
  • les tracteurs et autres engins agricoles
  • les caravanes et les remorques.

Si votre véhicule n’appartient à aucune des catégories listées ci-dessus, c’est qu’un contrôle technique périodique est obligatoire pour celui-ci.

Dois-je apporter des documents spécifiques pour mon contrôle technique ?

Seule la carte grise (certificat d’immatriculation) du véhicule est nécessaire pour le contrôle technique. Le contrôleur prendra le certificat et les clés du véhicule le temps de l’examen.

À la suite de celui-ci, il collera le timbre correspondant au résultat du contrôle (favorable ou défavorable) au verso de la carte grise, vous rendra le document ainsi que les clés du véhicule.

Combien de temps ai-je à disposition pour passer ma contre-visite suite à un contrôle technique défaillant ?

Si au moins une défaillance majeure, ou au moins une défaillance critique, a été relevée lors du contrôle technique périodique, une contre-visite est indispensable. Vous avez alors deux mois moins 1 jour pour effectuer les réparations nécessaires sur le véhicule et passer celui-ci en contre-visite. Si la visite technique réglementaire date de plus de deux mois et que la contre-visite n’a pas été effectuée, vous risquez une amende de 135€.

À noter qu’au-delà de ce délai de deux mois, et en plus du risque de l’amende, il vous faudra passer de nouveau un contrôle technique qui porte sur l’ensemble des points de contrôle du véhicule, et non plus une contre-visite qui ne porte que sur les défaillances précédemment relevées.

Quelle est la différence entre le contrôle technique périodique et le contrôle technique volontaire ?

Comme son nom l’indique, le contrôle technique volontaire ne s’effectue qu’à la stricte décision du propriétaire du véhicule, qui souhaite se rassurer concernant l’état de santé de sa voiture. Il est souvent effectué avant, ou après, un grand voyage comme des vacances. Il peut aussi être utile au propriétaire pour anticiper le contrôle technique périodique, qui est lui obligatoire. Ainsi, il aura plus de flexibilité et de temps pour effectuer les éventuelles réparations nécessaires sur le véhicule, sans avoir la pression de la contre-visite.

Le contrôle technique périodique a lieu tous les 2 ans (pour la majorité des véhicules) et le propriétaire du véhicule ne peut y échapper, sous peine d’être amendable. Il porte sur 133 points de contrôle, là où le contrôle technique volontaire peut être effectué “à la carte”.

Des défaillances ont été relevées lors du contrôle technique volontaire de mon véhicule. Que dois-je faire ?

Le contrôle technique volontaire du véhicule, aussi appelé “pré-contrôle technique”, ne donne jamais lieu à une contre-visite. Même si des défaillances importantes sont relevées lors de cet examen, vous n’avez aucune obligation réglementaire par la suite. Cependant, nous vous invitons vivement à effectuer les réparations nécessaires rapidement, pour votre sécurité, celle de vos passagers et des autres usagers de la route.

Que signifient les lettres A, S et R que je retrouve sur mon certificat d’immatriculation suite à mon contrôle technique ?

À la suite d’un contrôle technique, qu’il s’agisse d’un examen périodique obligatoire ou volontaire, vous retrouverez l’une des trois lettres suivantes sur le timbre de la carte grise du véhicule : A, S ou R. Ces lettres indiquent la durée de validité du contrôle technique, et les résultats qui en ont découlé.

  • Pour la lettre A : votre contrôle technique est favorable, aucune défaillance majeure ni critique n’ont été relevées. Vous pouvez rouler avec votre véhicule en toute sécurité, et devrez repasser un contrôle technique 2 ans plus tard.
  • Pour la lettre S : votre contrôle technique est défavorable à cause de la présence d’au moins une défaillance majeure sur votre véhicule. Vous devez effectuer les réparations nécessaires puis passer une contre-visite dans les deux mois suivants.
  • Pour la lettre R : votre contrôle technique est défavorable à cause de la présence d’au moins une défaillance critique sur votre véhicule. Vous êtes soumis à une contre-visite dans les deux mois qui suivent pour vérifier les réparations, et vous ne pouvez utiliser le véhicule que jusqu’à minuit le jour-même, car celui-ci présente un réel danger pour votre sécurité.
Quels sont les documents qui démontrent la validité du contrôle technique de mon véhicule ?

Si vous voulez être certain que votre contrôle technique est valide, et que votre véhicule ne représente aucun danger pour vous et les autres, il existe pour cela trois documents :

  1. le PV du contrôle technique : il s’agit d’un document fourni par le centre de contrôle, qui indique les défauts trouvés, ou non, à l’issue de l’examen.
  2. le timbre du certificat d’immatriculation : il se colle au verso de la carte grise du véhicule. Il mentionne le numéro d’agrément du centre, la fameuse lettre A, S ou R correspondant au résultat du contrôle technique, suivie de la date de validité du contrôle, et le numéro d’immatriculation du véhicule.
  3. la vignette : il s’agit d’un document carré, autocollant, qui est placé sur le pare-brise du véhicule. Elle est systématiquement délivrée à la fin d’un contrôle technique périodique ou d’une contre-visite.